Notre projet

Publié le par Claire Laot


 

Le projet Equateur vise à la fois à préserver la culture shuar et à soutenir les initiatives locales. Nous sommes 5 étudiants et nous avons tous été séduits par les aspects interculturels et solidaires de l’action. Le projet s’inscrit dans la continuité de ceux réalisés par HOE les années précédentes au sein des communautés shuars.



metzweb15.jpg

 


La communauté avec laquelle nous coopérons se situe près de Puyo dans la région de Pastaza. Depuis 2003, l’association reste en contact avec deux représentants de la communauté de Tzuntsu : Francisco Ecuador et Maria Shacay Chup.

 



amerique-du-sud.JPG

 


 


 

 

Puyo est la capitale de la province de Pastaza et est la seule ville importante à proximité de la forêt amazonienne en Equateur. Elle concentre donc une part importante de la population de la province (45 000 personnes) et est une étape de l’ écotourisme. 

Elle est située a 239km de Quito mais se situe à proximité de villes importantes telles que Macas (129km), El Tena (79 km) … Des infrastructures touristiques se sont développées à Puyo, c’est donc dans ce cadre qu’il est envisagé de mettre en place un musée des cultures indigènes.

 

 

 

 

 

 

Au-delà des échanges culturels, notre action consiste à soutenir les initiatives locales. Notre principal objectif sera d’aider la communauté à valoriser la culture Indigène par la mise en place d’un musée : la Casa de la sabiduría.

Ceci permettra de plus une meilleure insertion sociale de ces populations. Par ailleurs, nous soutenons deux autres projets proposés par la communauté de Tsuntzu qui sont la création d’une filière de commercialisation d’une plante appelée douce-amère et le renforcement d’un petit élevage bovin, afin d’enrichir l’alimentation en protéines.

L’objectif de ces trois projets est de générer un revenu qui permettra, d’améliorer le quotidien de la communauté. Comme le souhaitent les Shuars, ce développement économique ne se fera pas au détriment de la culture qu’ils s’efforcent de préserver.

 


metzweb03.jpg

 


D’autre part, cette démarche s’inscrit dans une logique de développement durable, puisqu’elle est respectueuse de l’environnement et de la biodiversité de la forêt amazonienne.

 


 

metzweb09.jpg


Au retour, nous comptons réaliser des expositions et des conférences, afin de témoigner de notre expérience.

 

Il nous semble important de préciser que l’ensemble des réalisations est à l’initiative d’une communauté très motivée. Afin de mener des projets en accord avec les besoins réels de la communauté, nos lignes directrices sont l’échange, l’écoute, et le respect.


Commenter cet article