La casa de la sabiduria

Publié le par Tous

On a reparle precisement du projet de la casa de la sabiduria avec Francisco et Maria afin que leur reve devienne un peu plus "concret":

LE TERRAIN

- il est situe a 40 min a pied de Puyo et a moins de 10 min en taxi (4/5 dollars car on sort du centre ville). 
- il est en peripherie de Puyo, dans la direction de Ambato, Baños puis de Shell a la sortie de la ville.
- il est accessible par une grosse route goudronnee, nouvellement achevee.
- le terrain est en bordure de la foret vierge et surplombe la vallee ( activites de rafting, attirant quelques touristes : une petite dizaine de bus par jour).
- le terrain meme est accesible par un large chemin defriche et par un petit pont en bambou, pas encore construit (une petite riviere passe par le terrrain et sera enjambe pour la construction Il est prevu de drainer la riviere dans de gros conduits en beton ou plastique puis de recouvrir le tout de terre pour permettre le passage des machines et des hommes).
- sa superficie est de 500 m2.

ARCHITECTURE 

- c'est une maison carree de 15m sur 15m.
- elle sera construite avec les materiaux naturels de la foret.
- elle comprendra une structure de base et 3 etages.

La structure de base

Elle devra etre tres solide, car capable de supporter tout le poids des 3 etages.

- elle reposera sur une dalle de beton surmontee de chonta pour garder un cachet traditionnel
- elle sera en pierres volcaniques sur 2m de haut.
- elle sera decoree de dessins representant la culture shuar grace a des pierres de couleur de la riviere: lesard, soleil, lune, anaconda...
- sur chaque cote de la structure, un escalier en pierre pour atteindre la porte d'entree, au 1er etage.

Le premier etage

Il permettra d'exposer l'artisanat et l'art shuar, ashuar, quechua... C'est un des deux etages du musee.

- on y accede par une grande porte double, centrale.
- elle sera decoree par un grand visage shuar.
- les murs seront en chanta (bois tres dur de la foret).

Le deuxieme etage

Il presentera les histoires des differentes nationalites indigenes a travers une gallerie de photos d'ancetres, de resumes de temoignages d'anciens.

- on y accede par un escalier.
- il sera realise en bambou, plus leger que la chanta, mais tres solide.
- les bambous seront decorees a la facon shuar pour representer des dessins...
- un balcon servira de mirador, afin de profiter du panorama.

Le troisieme etage

Ce sera une salle de conference, independante du musee. Elle est destinee a accueillir les shamans, les anthropologues, interesses par les cultures indigenes.

- on y accede par un escalier.
- il sera realise en kaova ( encore plus leger que le bambou mais resistant).

Le toit

Il sera typiquement shuar, mais resistant pour durer au moins 50 ans( un toit shuar basique dure au maximum 10 ans). Il pourra, dans l'avenir etre seconde de panneaux solaires afin de fournir le musee e electricite de facon autonome ( notamment pour visionner les temoignages videos des anciens au 2eme etage).

Le jardin

Il permettra de presenter des differentes plantes de la foret, utilisees par les indigenes. Il sera autour de la casa. Il servira de support a la sauvegarde de la foret vierge, menacee par les groupes petroliers et la deforestation.

LA CONSTRUCTION

- elle durera entre 2 et trois ans puisque la construction doit etre durable.
- la main d'oeuvre sera composee de 8 hommes forts environ, issus de communautes indigenes.
- deux experts donneront leurs conseils: le premier, specialiste de pierres, etudiera la structure de base. Le second l'aidera a la logistique du chantier. Ce sont deux amis de Francisco et Maria, connaissant le projet.
- les femmes s'occuperont d'approvisonner le chantier, notamment en nourriture et eau.
- un preau est a disposition sur place et est propriete de la fondation Tsunki Shuar. Il permettra l'hebergement et l'intendance du chantier. A terme il sera un batiment pour la vente de repas au touristes des environs

CALENDRIER

Le chemin d'acces

- le debrouissalage est termine.
- il servira a apporter les matieres premieres sur le lieu du chantier, grace a un tracteur loue.
- un pont sur le second rio sera ammenage pour permettre l acces au terrain. Il est prevu de drainer la riviere dans de gros conduits en beton ou plastique puis de recouvrir le tout de terre pour permettre le passage des machines et des hommes
- le chemin d'acces est actuellement humide. Il faudra s en doute le rendre plus sec et prevoir l evacuation en cas de pluies (frequentes)

Le terrain

- il devra etre debrousaille.
- il devra etre delimite clairement. (un topographe doit venir dans les jours qui viennent)

Les fondations

- une fosse de 15 par 15 sera creusee au moyen d une pelle mecanique louee
- un expert viendra sur le terrain pour realiser des fondations durables en beton (attention trembleements de terre)

La construction 

La premiere annee : seront construits la structure de base et le premier etage. Une pelle mecanique sera louee pour l approvisionnement en pierres volcaniques du Rio tout proche voire pour arranger le chemin d acces¿! (A definir)
C'est ce aui est finance par le projet Hoequateur 2007.

La deuxieme et troisieme annees : seront construits les deux derniers etages et la decoration sera achevee (on l'espere!)

A l'ouverture, le prix d'entree est estime a  1 dollar.

PROJETS PARALLELES

Ces projets sont independants du projet de la casa, mais ne seront pas subventionnes par Hoequateur cette annee, peut etre les annees futures?!

Deux maisons shuars traditionnelles

- elles seront situees a cote du musee.
- une permettra d'accueillir voire d'heberger les visiteurs.
- l'autre servira de "restaurant traditionnel" afin de decouvrir la cuisine shuar.
- ces deux maisons ne necessitent pas de budget particulier puisqu'elles seront construites par les materiaux de la foret mais elles permettront surement d'attirer plus de visiteurs et donc de degager plus de profits.

L'ecole

- elle serait a terme au 3eme etage de la casa.
- elle serait une substitution a l'ecole de Puyo. Les cours seraient dispenses par des professeurs indigenes.
- un cours de shuar permettrait aux enfants d'apprendre la langue des anciens.
- la partie musee de la casa servirait de support a l'enseignement des cultures indigenes

Actuellement ce projet n'est pas viable car les recettes de la fondation Tsunki Shuar e sont pas suffisantes pour remunerer les deux professeurs necessaires a l'enseignement et payer la navette qui permettrait un acces securise aux eleves.

Publié dans Projets

Commenter cet article

le tueur à la machette 26/07/2007 19:20

en fait, vous n'étes pas que des ingénieurs chercheurs de pétrole... vous ètes aussi architectes et décorateurs ! impressionant !