31/07 Le tuyau...

Publié le par Tous



Aujourd’hui, on a pas mal bosser sur la casa. Ce matin, Nantu et Francisco sont alles sur le terrain pour imaginer comment l’amenager et surtout comment faire passer la pelleteuse au dessus de la petite riviere qui precede le terrain??

Plusieurs solutions: au debut, Francisco pensait remplir la riviere de cailloux afin de reduire le denivelle qui existe entre la hauteur du terrain et celle de la riviere. Mais on s’est vite rendu compte que ca posait un probleme quant au ruissellement de l’eau…

Francisco a ensuite pense mettre un gros tuyau sur le lit de la riviere et de recouvrir le tuyau de terre, ce qui ferait comme un pont.

On a donc retenu la deuxieme solution, mais en souhaitant l’avis d’un expert (le maestro) afin d’acheter le bon tuyau. Et il fallait aussi trouver une solution pour acheminer le tuyau jusqu’au terrain.

Concernant le tuyau: Francisco et Maria s'en occuperont demain car l'expert sera libre seulement demain. Ils pourront voir ensemble la taille adequat, la matiere (pierre, plastique?)... et l'acheter.

Concernant la pelleteuse, elle servira a faire les fondations. Mais elle ne pourra passer que si le tuyau est en place!
On pense donc en louer une, pendant quelques heures (en prenant en compte l'acheminement de la machine sur place). On a ete prospecte les meilleures boites aujourd'hui, et le plus simple semble de la louer en fin de semaine: samedi ou dimanche.

Ce soir, Francisco, Bryan et Alex sont passe a l'hotel avec pleins dec bijoux shuars pour que Claire puisse en profiter avant de partir. Ca a ete l'occas de parler un peu avec Francisco du contact qu'on a trouve a Macas: c'est un magasin qui vend de l'artisanat indigene en reversant 67% des benefices a l'artisan. Nous pensions aller les rencontrer a Macas un peu avant la fin du sejour pour voir si c'etait une idee interessante. Francisco etait un peu septique au debut, et puis finalement, trouve pas mal l'idee qu'on aille les rencontrer, on verra ce que ca donnera. Francisco etait plutot partant pour profiter de notre visite pour rapporter en France des grands quantites d'artisanat shuar. On lui a explique qu'en petite quantite, il n'y avait aucun problemes, mais a plus grande echelle, ce n'etait plus vraiment la mission de Hoe. Il a tout a fait compris notre vision des choses. On en saura plus en allant a Macas.

Demain, depart pour Banos pendant 2 jours: ca permettra de faire un bout de chemin avec Claire qui retourne a Quito, de faire le point sur la casa, et de decouvrir Banos!

Commenter cet article