Petits conseils pour les voyageurs en Equateur

Publié le par Pierre

Voici quelques petits conseils pour  les gens qui souhaitent voyager en Equateur. Ce n'est pas non plus un grand guide touristique mais quelques petits trucs que nous avons appris sur place :

Guides touristiques :

Le routard est très bon, le lonely planet aussi (surtout pour ses plans de villes détaillés). Attention à ce derniers, il indique des prix trop bas et certains sites n'ont vraissemblablement pas étés vistés (chuttes Santa Maria à Banos).

Hygienne :

- L'eau du robinet n'est pas potable.
- On ne jette pas le PQ dans les toilettes mais dans une poubelle prévue à cet effet à coté.
- Il n'y a parfois pas d'eau chaude dans les hôtels.
- Parfois l'eau chaude provient d'une résistance électrique mal isolée directement branchée sur le pommeau de douche. Attention aux coups de jus.

Langue :

- Mieux vaut savoir parler Espagnol car peu de gens comprennent l'Anglais (et encore moins le Français).
- L'Anglais est essentiel lors des escales aux Etats-Unis.
- Les indigènes ne parlent pas forcemment Espagnol mais souvent leurs dialectes locaux.

Monnaie :

- Le dollard américain est de rigueur mais attention, les pièces équatoriennes ne peuvent être utilisées qu'en Equateur, prévoir de la petite monnaie, éviter les billets au dessus de 20$.
- La vie n'est pas chere, si on est bon, on peut manger pour 2$ et dormir pour 5$.

Transports :

- Les avions arrivent à destination, mais mieux vaut prévoir du temps à la douanne américaine si on y fait escale et si on a une double nationalité. Une taxe de 40.80$ est demandée au départ d'Equateur.
- Entre les villes, il y a pas mal de compagnies de bus qui pratiquent les mêmes tarifs. Environ 1$ l'heure de trajet. Les places sont soit achetées au terminal de bus soit directement au près du controleur. Vous pouvez faire confiance aux controleurs qui vous demandent votre destination et vous installent dans un bus en 5 secondes chronos.
- Les taxis sont à 1$ lorsqu'on se déplace à l'intérieur d'une même ville sauf à Quito où c'est beaucoup plus cher.
- Les picks-up et camionnettes de particuliers sont à bon prix mais attention, certaines personnes vous proposent des voyages cher en tentant de vous faire croire qu'il n'y a plus de bus.
- A Quito, il y a un bon réseau de Trolet-Bus à 0.25$ la place. Attention de ne pas se tromper de ligne.

Habitants :

- Les gens sont souvent très serviables et souriants, ils vous aident à trouver votre chemin sans que vous n'ayez eu à demander et vous amènent parfois sur place. Ils sont souvent étonnés de voir des touristes venus de si loin.
- Les indiens des montagnes (notamment vers Saquisili) n'apprécient pas trop être pris en photo.

Animaux :


- Dans la jungle attention aux arraignés.
- Peu de moustiques dans les villes (surtout celles en altitude). Dans la jungle, moustiquaire impreignée, vêtements à manches longues et traités anti-insectes, lotion anti-moustique, traitement anti-paludisme sont nécessaires.

Vie dans la jungle :

- N'y allez pas sans guide ou sans connaitre quelqu'un. C'est très dangereux et interdit.
- Mieux vaut avoir des bottes, la boue est omniprésente.
- La nourriture des indiens (ceux que nous avons rencontrés, c'est à dire des Shuars à 3h30 du premier chemin carossable) est composée de yuca (un légume entre la patate et le manioc), de petits poissons, de fruits et, les grands jours, d'oiseaux chassés et de poules. La boisson principale est la chicha : les femmes machent de la yuca , recrachent tout dans un grand saladier, laissent fermenter. A la fin, on obtient une bière immonde et tout le monde boit au saladier... Et biensur, interdit de refuser.

Le sac à dos du voyageur :

Pour 1 mois :


- trousse de toilette : brosse à dent, dentifrice, rasoir, savon sans odeur (savon de marseille par exemple).
- 7 t-shirt et 3 t-shirt à manches longues.
- 3 pantalons.
- 2 sweet shirt.
- 14 paires de chaussettes (le plus important).
- 12 sous-vêtements.
- PQ.
- couvre chef.
- poncho.
- chaussures de marche.
- nécessaire de couture.
- lampe de poche à dynamo (vraiment utile dans la jungle).
- briquet.
- fiscelle (utile pour accrocher la mousticaire).
- mousticaire.
- anti-moustique.
- de quoi écrire.
- carte et guide de l'Equateur.
- sac de couchage.
- tapis de sol.
- lunettes de soleil.
- trousse de soin : bandage, pansements, sparadrap, désinfectant, pansements à ampoules, paracétamol, stéristrips, collyre, pomade antibiotique, antibiotiques, aspivenin, antidiarhéïques (beaucoup), antispasmodiques, antistaminiques, traitement anti paludisme, micropure pour désinfecter l'eau.
- montre.
- gourde.
- adaptateur pour les prises électriques.
- appareil photo.

Dans un porte-feuilles
(ou ailleurs, bien caché en tout cas) :

- argent.
- passeport.
- photocopies des passeports des autres.

Prévoir un autre petit sac à dos.



Publié dans Panorama de l'Equateur

Commenter cet article